Le triathlon, c'est quoi ?


Nager,

 

En piscine, lac, rivière, mer et océan ...

En brasse ou en crawl

Avec ou sans combinaison

 

De 750 m à 3800 m

 

 

Rouler,

 

Enlever la combinaison, mettre son casque

Et sauter sur le vélo

 

Et c'est parti pour un contre la montre (drafting interdit)

 

De 20 km à 180 km, chacun y trouve son plaisir

Courir,

 

Poser le vélo, chausser les baskets

 

Et c'est parti pour la dernière épreuve ...

5 km, 10 km, semi ou Marathon

 

Attention, quand on y goute on en redemande ...

Venez nous rejoindre

 

 

 

Et après l'effort,

 

Ne pas oublier le réconfort ...


Historique du triathlon

1902 :

Sur les bords de la Marne à Joinville-le-Pont débute une compétition appelée Les Trois Sports : canotage, cyclisme( 12 km ) et course à pied( 4 km ). Le canoë sera ensuite remplacée par la traversée de la Marne à la nage. Les trois épreuves du triathlon sont enfin réunies.

 

1934 :

A la Rochelle, Les Trois Sports  : traverser le chenal à la nage ( 200 m ), parcourir 10 km en vélo, puis effectuer 600m de course à pied dans le stade André-Bardeau.

 

1941 :

A Poissy, cette épreuve devient la Course des Débrouillards( course à pied, vélo, course à pied, saut d'un mur et passage de rivière), puis Course des Touche-à-tout. André Ollivon, un Poisséen des pompiers de Paris, domine l'épreuve qu'il gagne en 45, 46, 47 et 48.

 

1975 :

Le 1er triathlon américain apparaît à Fiesta Island  ( Californie, prés de San Diego ) : 800m en natation,  8km en vélo et 8 km en course à pied. Mais ce n'est que 2 ans plus tard que triathlon fera parlé de lui à Hawaii.

 

1977 :

C’est à une table de la brasserie Primo, quelque part dans le village polynésien d’Honolulu, que le Capitaine de vaisseau John Collins, vétéran de la Marine Américaine stationnant à Hawaii, lance un soir le défi de regrouper en une épreuve unique les trois compétitions les plus dures de l’archipel :

- Le Waïkiki Rough Water Swim 3,9 km en natation.

- L’Around Oahu Bike Race en cyclisme, d’une distance totale de 179 km

- Le Marathon d’Honolulu 42,195 km

Pas de repos entre les épreuves, le vainqueur sera un homme d'acier ( IronMan ).

Il espère ainsi prendre sa revanche sur les cadets de la Marine, qui viennent de battre son équipe de vétérans dans une compétition de relais. (voir article "la légende HAWAI" ci-dessous)

 

1978 :

Le 18 Février, l’impossible se fait exploit, et Gordon Haller entre dans la légende en devenant le premier homme de fer hawaïen. Il boucle les 225 km de ce défi en 11 heures 46 minutes et 58 secondes. 12 des 15 concurrents engagés terminent l’épreuve. L'impact médiatique de cette épreuve démesurée se fait sentir jusqu'en Europe. Les premiers triathlons européens apparaîtront en Belgique, Pays-Bas et Allemagne trois ans plus tard.

 

1982 :

Le 1er Ironman français a lieu à Nice. Initialement prévu à Monaco, la mort de la princesse Grace contraint le Prince de Monaco à renoncer à l'organisation de l'épreuve. La ville de Nice se charge donc d'organiser l'épreuve.

Le 20 Novembre Mark Allen remporte sa 1ère course. Les reportages télévisuels montrent la dureté de l'épreuve. France 2 va diffuser "Voyage au bout de la souffrance".

Après le réflexe "ils sont tous cinglés", certains disent "pourquoi pas moi ?".

 

1983 :

Les premiers triathlons amateurs sont organisés à Hyères ( Var ) et à la Grande Motte( Hérault ). Le mouvement est lancé, il va faire boule de neige.

 

1984 :

Les épreuves se multiplient, c'est la naissance du circuit français et les premiers balbutiements de la fédération.

14 épreuves sont réunies dans le Challenge France2, Sportus, le Coq Sportif, Wander et Jogging international. Une grande finale est organisée à la Grande Motte. Mais la météo se déchaîne et empêche la confrontation tant attendue. Le lendemain même, organisateurs, triathlétes, dirigeants, médecins, commissaires et journalistes se réunissent pour poser les fondations de ce qui sera le CONADET ( Comité National de Développement du Triathlon ). Le 21 Octobre c'est la 1ère assemblée générale avec un premier président : Gilles Petit. 

Entre-temps, plusieurs pays ( Pays-Bas, Grande-Bretagne, Suède, Irlande RFA, Autriche, Tchécoslavaquie, Danemark et Belgique ) se sont réunis pour former ce que l'on appellera l'ETU (European Triathlon Union ).

 

1985 :

Le 2 Juin, Le ministère de la Jeunesse et des Sports ratifie la reconnaissance officielle du Triathlon. Le CONADET organise sa 1ère assemblée générale officielle pour préparer la saison.

Prés de 60 épreuves auront lieu cette année là. 

 

1986 :

150 épreuves organisées, Mark Allen gagne son 5ème Nice, Dave Scott son 5ème Hawaï. Le triathlon est une affaire qui marche.

Il s'ouvre au sport loisir avec une nouvelle formule : Le triathlon promotion ( 500m natation, 20km cyclisme, 5km course à pied ).

 

1987 :

Apparition du fameux guidon Scott. Les australiens s'imposent face aux américains. A la fin de l'année, la plupart des nations triathlétiques se réunissent pour mettre en place une fédération internationale ( l'ITA ).Un 1er championnat du monde est prévu en 1988 à Darmstadt ( RFA ), mais le projet échoue. Au congrés international de Monte Catini ( ITA ), l'UIPMB ( Union des Fédérations de Biathlon et Pentathlon modernes ) propose, ce qui sera plus tard l'ITU ( International Triathlon Union ) d'entrer dans ses rangs.

 

1989 :

Apparition des épreuves "sprint" ( 750m natation, 20km cyclisme, 5km course à pied ), réservé aux licenciés, pour ceux qui veulent rester sur une distance proche du "promotion" après l'adhésion à la fédération.

 

31 mars 1989 : 35 nations planchent pour créer l'ITU et préparer le 1er championnat du monde à Avignon. Des débats houleux ont lieu pour décider de l'affiliation ou non à l'UIPMP. Il sera finalement décidé la création d'une fédération internationale autonome et libre de toute allégeance. Le triathlon veut désormais entrer aux Jeux Olympiques.

 

6 août 1989 : A Avignon, C'est le 1er championnat du monde officiel.  Erin Baker chez les femmes et Mark Allen chez les hommes s'offrent la victoire.

 

28 octobre 1989 : Le comité olympique accorde au CONADET le statut de fédération. C'est la naissance de la FFTRI ( Fédération Française de Triathlon ). Peu de temps après, Yves Cordier remporte à Cascais au Portugal la première médaille d'or du triathlon français dans une épreuve internationale.

 

1990 :

Le drafting fait des apparitions de plus en plus insistante lors des compétitions. Cette pratique fausse les résultats, surtout sur les courtes distances. Ce fléau surprend les américains au championnats du monde. Ils sont ridiculisés chez eux à Orlando par les Australiens.

 

1991 :

Jacques Laparade est élu président de la FFTRI. Le triathlon entre dans les Jeux du Commonwealth. Le port du casque devient obligatoire.

 

1996 :

L’association SPort et Loisirs Aquatiques pour CHacun (SPLACH) est fondée suite à un manque de piscine couverte dans l’Est du département du Gers.

 

1997 :

Un club de natation est créé qui utilisait la piscine d’été de l’Isle Jourdain. Face à la forte demande, l’activité s’est étendue sur un bassin couvert : le Centre Marcel Paul à Mondonville.

Parmi ces nageurs se trouvaient des triathlètes sans licence sportive qui souhaitaient fonder une section de club pour porter les couleurs de l’Isle Jourdain sur les compétitions.

 

2000 :

Le règlement intérieur de l’association SPLACH le prévoyant, il a été créé en 2000 une section Duathlon-Triathlon, autonome, dont la présidence a été confiée à Gilles ARCHER.

 

Premiers titres de champions du monde pour 2 triathlétes français : Olivier Marceau et Fred Belaubre.

 

16-17 septembre 2000 : JO de Sydney, Le triathlon entre aux Jeux Olympiques.

Chez chez les hommes notre champion du monde Olivier Marceau se fait rattraper à 3 km de l'arrivée. Il finira 7ème.

 

page fortement inspirée du (super) site de l'ACBB !

 


la légende HAWAI

C'est en janvier 1977 au Primo Gardens de Pearl City prés de Peart Harbour, lors de la remise des récompenses des 140 miles de course à pied en relais d'Oahu, que John Collins, un commandant de la Navy proposa à l'assemblée bruyante et réjouie d'amener la révolution du fitness des années 70 à un niveau physique supérieur au marathon. La discussion faisait rage et Collins réalisa que les trois plus grandes épreuves d'endurance d'Oahu pouvaient être liées entre elles.

Il prit sa respiration, monta sur la scène pendant une pause musicale et cria son défi, le premier qui finirait le même jour les 3,8 Km de natation de la Waikiki Rough Water Swim, les 180 Km du tour de l'île à vélo (ce qui se fait alors en deux jours) et les 42,195 Km du marathon d'Honolulu, serait proclamé IronMan, l'homme de fer.

La plupart des gens se mirent à rire, mais immédiatement un Marine du coin, connu pour ses courses à pied en rangers, signala qu'il voulait essayer et d'autres le suivirent.

 

Le 18 février 1978, 15 hommes dont Collins se lançaient dans la grande inconnue. Cette course fut considérée comme un test d'endurance par Collins et ses amis. Cela ressemblait aux temps des chevaliers se rappelle Dunbar, (nous étions partis en conquête). Au kilomètre 32 de la course à pied, Ron Figueroa, de l'assistance de Dunbar, n'a plus d'eau, il lui donna de la bière. Dunbar en but deux et immédiatement il fut pris de nausées et tomba dans un enfer d'hallucinations, de déshydratation et d'extrême fatigue.


Gordon Haller le 1er Ironman

Haller le doubla et gagna avec 35 minutes d'avance. Collins termina neuvième des douze "finishers" en 17h00'20 et celui qui aimait se qualifier ironiquement (d'homme moyen) venait de réaliser ce qui allait devenir le temps limite de l'Ironman.


Tous les finishers reçurent un trophée soudé et dessiné par Collins lui-même. Une figurine en fer avec un trou bien approprié dans la tête.
Et la légende commença ...

page fortement inspirée du (super) site de l'ACBB